AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On ne perd pas les bonnes habitudes ! [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


♔ Parchemins : 24
♔ Date d'inscription : 02/09/2011

MessageSujet: On ne perd pas les bonnes habitudes ! [LIBRE]   Lun 5 Sep - 5:24

*Pas d'entrainement. Le tour de garde fini. Pas de "méchant" à combattre. Quoi de plus ? Que demander de mieux ? Visiblement rien. Gauvain... Enfin Sire Gauvain, ne demande rien de plus. Attablé à une table de la taverne, il attend. Ce qu'il attend ? Une choppe de vin. Gauvain n'a rien oublié de sa vie d'avant. Non. Il est là certes. Mais comment oublier ? Ces jours à passer à attendre. Attendre que la vie lui donne une chance. Les bagarres. Les nuits d'ivresses... Mais maintenant il est un homme de Bien. Il a un honneur, des couleurs à défendre.
Gauvain a laissé à l'armurerie sa cote de mailles, trop lourde, trop encombrante, ainsi que son gambison rouge. Il ne porte en effet qu'une côte beige sur des braies marrons. Par dessus, montrant son appartenance à la grande famille de Camelot, il portait une côte d'arme frappé du blason des Pendragons et une cape rouge sang. A sa ceinture, il portait son épée à une main, ayant laissé son épée à deux mains afin de pouvoir mieux manœuvrer, ainsi qu'une dague dit à couille, ainsi qu'une bourse sombre. Ainsi vêtu, il avait tout d'un homme respectueux, d'un chevalier de bonne famille. Et c'était ce qu'il était, quoi qu'il en soit.

La choppe de vin arriva rapidement. Un gobelet en bois contenant un vin rouge de qualité suffisante. Il n'y avait rien d'un lieu pour un Roi, mais ce chevalier ne se plaignait pas. Il adressa un large sourire à la serveuse, qui, assez jolie, avait plus l'habitude de recevoir une tape sur les fesses plus qu'un large sourire.
Il était seul à sa table, souriant, regardant le feu brulant dans l'âtre en fin de journée. C'était un tableau normal dans la vie d'un chevalier. S'apprêtant à plonger dans ses rêveries, il entendit néanmoins quelque chose qui le fit lever les yeux.*

- Dis moi ma jolie, tu voudras pas venir avec moi dans le foin ?

*Un bruit retentissant claqua dans la taverne. La jolie serveuse venait de gifler l'homme qui avait fait sa remarque graveleuse. Mais cela aurait pu s'arrêter ici. Mais non. L'homme bafoué se levait déjà pour saisir la demoiselle. Mais Gauvain, leste et rapide, se leva et tira son épée. Son épée à une main était légère et maniable. Il n'avait aucun mal à faire ce qu'il devait. A savoir, mettre la lame sous le cou de l'homme. Bien que l'arme ne présentait aucun danger tant que Gauvain se maitrisait, l'homme se mit à transpirer. Il avait peur. Gauvain, après un temps qui pouvait sembler interminable à cet homme, baissa son arme avant de lui parler avec froideur.*

- Maintenant, tu vas partir. Tu ne reviendras pas ici. Jamais. Et si jamais je te revois, je te préviens, tu risques de perdre une partie de ton corps... Et je ne parle pas de tes mains !

*Puis, insensible au bruit et aux discutions des gens présents qui remerciaient le chevalier pour son intervention alors que l'homme partait en reversant les chaises, Gauvain se rassit, reprit sa chope et bu doucement. Gauvain était loin de se douter que quelqu'un à l'entrée de la taverne l'observait.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

JOUEUSE ♔ Chevalier à la double vie

avatar

♔ Parchemins : 46
♔ Date d'inscription : 12/08/2011
♔ Localisation : Camelot

MessageSujet: Re: On ne perd pas les bonnes habitudes ! [LIBRE]   Mar 6 Sep - 6:14

Crystal venait d'en finir avec ses obligations dans le rôle du chevalier Alexander. Non pas qu'être chevalier l'embêtait, elle avait été élevé pour cela, mais devoir mentir en permanence aux autres chevaliers commençait à lui peser sérieusement. Surtout qu'un lien de confiance les unis en tant normal alors si la vérité devait être découverte... Non, elle avait vécu cela déjà une fois, et elle n'était pas prête à faire la même erreur. Sa blessure à la poitrine qui avait permis au roi du royaume de Tingel de découvrir la supercherie avait laisser une belle cicatrice qui rappelait sans cesse à la jeune femme son échec. Depuis qu'elle avait prit son service auprès du Roi Uther et plus particulièrement de son fils Arthur, elle était sur la défensive à chaque fois qu'elle enfilait son armure. C'était donc avec un soulagement certain, qu'elle redevenait Crystal et même si elle n'aimait pas cela, qu'elle enfilait une robe.

Une fois donc qu'elle en eut finit avec son tour de garde, Crystal se rendit dans ses appartements et enfila une tenue féminine tout en restant sobre cependant. Si il y a bien une chose qu'elle détestait c'était toutes ses robes pleines de fanfreluches qui ne servaient qu'à marquer les différences de rangs. La robe de la jeune femme, bien que faite dans une étoffe noble, n'en était pas moins discrète avec sa couleur bleue nuit et ses broderies simples. Une fois qu'elle se fut changer et recoiffer, Crystal chercha Lucas, son ami de toujours qui était également aux yeux du monde le serviteur d'Alexander. Bon il n'était apparemment pas dans le coin. Où avait il bien pu disparaître encore?

Sortant de ses appartements Crystal fit le tour des endroits où elle trouvait habituellement le jeune homme. Après quelques heures de recherches une jeune servante lui déclara qu'elle l'avait vu partir en compagnie d'un autre serviteur. Crystal leva les yeux au ciel en souriant. Lucas avait le chic pour se faire embarquer dans des histoires impossible... Bon l'avantage c'est qu'au moins il s'était parfaitement intégrer à sa nouvelle vie à Camelot. Le départ avait été bien plus difficile pour lui que pour elle. Mais le jeune homme avait refuser de la laisser partir seul. Depuis qu'il savait que son ami d'enfance était en faite une femme, il tenait plus le rôle de protecteur que de valet. Mais bon, cela n'avait jamais poser de problème jusqu'au jour où tout fut découvert....

Crystal partie donc à la recherche de Lucas en dehors du château. Elle avait hésiter quelques instants à reprendre les vêtements d'homme qu'elle cachait dans son armoire pour plus de sécurité. Mais finalement, elle s'était contenter de prendre une dague qu'elle cacha dans sa manche, juste au cas où. Et puis elle savait aussi bien se défendre à l'épée qu'au corps à corps donc finalement, toutes personnes tentant de s'en prendre à elle finirait dans un triste état... Enfin c'est se qu'elle s'était toujours plut à croire.

Après avoir fouiller plusieurs endroit dans la ville, Crystal finit par arriver à l'auberge. Au moment où elle en franchi le seuil, tous les regards étaient tournés vers un homme qui était tenue en respect par ce qu'elle identifia comme un chevalier en vue de sa tenue. Quelques mots furent échangés et celui qui devait être l'agresseur fila sans demander son reste, bousculant Crystal au passage. Marmonnant dans sa barbe, elle se mit à circuler au milieux des tables. Les regards commencèrent à se tourner vers elle. En tant qu'Alexander elle avait l'habitude de fréquenter ce type de lieux, mais en tant que Crystal c'était bien la première fois qu'elle y entrait. Cependant cela ne la dérangeait pas plus que cela.

Cherchant du regard si Lucas se trouvait parmi les clients de la taverne, elle finit par arriver à la hauteur du chevalier qui venait de porter secours à la serveuse. Avec un sourire et sans demander son reste, elle s'installa à sa table avant de déclarer:


« Je vous ai observé intervenir afin d'éviter se qui aurait pu être une habituelle bagarre d'ivrogne. Le royaume à de la chance d'avoir un homme tel que vous à son service. J'en connais plus d'un qui auraient bien besoin de suivre votre exemple. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♔ Parchemins : 24
♔ Date d'inscription : 02/09/2011

MessageSujet: Re: On ne perd pas les bonnes habitudes ! [LIBRE]   Mar 6 Sep - 6:55

*Gauvain, calmé maintenant, si tant est qu'il ai été vraiment en colère, ne se rendit pas tout de suite compte qu'une femme se dirigeait vers lui. Le chevalier, tournant le dos à la salle, préférait sombrer dans ses pensées, tout en jouant avec la chope. Il faisait tourner le vin dedans, sans prendre garde à quoi que ce soit. Son épée maintenant rangée dans son fourreau (signe qu'il avait les moyens de se l'acheter) dont la pointe était posée sur le sol, donnait à sa cape une forme étrange, lui donnant l'impression qu'il était en mouvement. Cependant, il était parfaitement immobile, hormis sa main droite qui tenait sa chope.

Quand une femme s'assit à sa table et qui plus est en lui adressant la parole, il sursauta. Il n'avait pas l'habitude qu'on lui parle lorsqu'il était dans une taverne.
En effet, avant - avant d'être chevalier s'entend- on évitait de se frotter à lui par peur de le voir tirer l'épée. Maintenant, c'était son tabard qui imposait le respect. Dès lors, hormis les autres chevaliers, personne ne lui parlait. Cela lui allait bien. Au fond, il était un rêveur ! Alors qu'une femme lui parle, cela était quelque chose de fou pour lui. Alors, lentement, il immobilisa sa chope et leva les yeux.
Il connaissait cette femme. Il l'avait déjà vu à la Cour, mais il ne pouvait pas mettre de nom. Gauvain était comme cela. Il n'était pas curieux. Alors il lui adressa un sourire et un signe de tête, tout en écoutant ce qu'elle avait à dire. Après tout, il n'était pas un rustre. Non. Puis ses paroles le firent rire. Comment quelqu'un pouvait dire cela ? Il n'était qu'un chevalier, rien de plus. C'est pourquoi, avant de répondre, il se mit à rire. Un petit rire doux et simple. Il n'avait pas vraiment de prétention et restait simplement.*

- Je suis heureux de constater Mademoiselle, que mon intervention vous ai plut. Cependant je n'ai rien de bien différent de mes frères.

*Gauvain la regardait avec ses yeux, brillants d'intensité, avec un petit peu de malice. Cela n'était pas rare. Gauvain était connu pour son côté joyeux, drôle et vivant. Il n'était pas un chevalier insensible et froid. Non. Il était un homme accessible malgré tout.*

- Et croyez-moi, je suis parfois bien loin d'être un exemple.

*Gauvain était conscient de ses défauts. C'est pourquoi il était un homme si précieux. Capable mais aussi humble, Il ne se mettait pas en avant et, lorsqu'il avait un conseil à donner, il le faisait toujours dans le cas où il avait une expérience à citer en exemple. On aurait pu croire à un chevalier parfait... Il en était pourtant loin !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

JOUEUSE ♔ Chevalier à la double vie

avatar

♔ Parchemins : 46
♔ Date d'inscription : 12/08/2011
♔ Localisation : Camelot

MessageSujet: Re: On ne perd pas les bonnes habitudes ! [LIBRE]   Mar 6 Sep - 7:48

Crystal souriait toujours au chevalier alors que celui-ci se mettait à rire doucement en réaction à se qu'elle venait de dire. La jeune femme connaissait mieux l'homme qui se tenait en face d'elle qui lui ne la connaissait. Elle l'avait aussi bien croisé à la cours que sur le terrain d'entraînement, mais lui l'ignorait. Cependant, ce soir là elle était à la taverne en tant que femme et elle se devait de faire comme si elle ne connaissait pas le chevalier. Encore et toujours ce double jeu qui lui pesait tant. Mais elle avait fait ce choix et se devait donc de s'y tenir. Elle avait beaucoup de mal à imaginer la réaction d'Uther et d'Arthur si ils venaient à découvrir la vérité sur son identité. Quelque chose chez ce chevalier plaisait beaucoup à Crystal. Attention, il ne s'agissait pas d'une attirance quelconque, même si Gauvain était loin d'être un homme repoussant. La jeune femme l'admirait comme le chevalier qu'elle était. Il était bien meilleur qu'elle ne le serait sans doute jamais et d'ailleurs sa petite remarque sur l'exemple à suivre s'adressait à son double masculin, Sir Alexander...

Faisant glisser la dague qu'elle avait cacher dans sa manche pour la déposer sur ses genoux, Crystal écouta les paroles humble de son interlocuteur. Et bien voilà qui avait le mérite d'être clair. La jeune femme posa son regard sur le chevalier, tentant presque de le traverser afin de percevoir son âme avant de lui répondre:


« Le peu de chevalier qu'il m'a été permis de rencontrer serait certes intervenus, mais l'importun ne s'en serait certainement pas sorti sans une égratignure. Vous savez faire preuve d'un contrôle que peu d'homme peuvent se venter d'avoir. »

Encore une fois, elle pensait à elle même en prononçant ses paroles. A la place de Gauvain, le rustre aurait reçut un bon coup de poing dans la figure. Enfin, la réaction de Crystal aurait été aussi certainement faussé par le faite qu'elle même soit une femme, tout déguisement qu'elle pouvait porter. Si i y a bien une chose que Crystal ne tolérait pas c'était le manque de respect envers les représentantes de la gentes féminines. Cela la rendait toujours folle de rage que les hommes puissent se montrer aussi peu courtois. Elle même était l'exemple parfais de la femme capable d'être égale aux hommes. Malheureusement, personne n'était encore prêt à la laisser faire à visage découvert...

« Je manque cependant à tous mes devoirs. Je me présente Crystal BlackWood. »

ajouta-t-elle avec toujours son sourire aux lèvres et son regard pénétrant. Si il y a bien une chose que Crystal appréciait dans le fait d'être une femme c'était de pouvoir se laisser aller à de telles choses sans que personne ne se posent de question. Après tout n'était-il pas normal pour un personne de sexe féminin de jouer de ses charmes tout en donnant l'impression de ne pas s'en rendre compte?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♔ Parchemins : 24
♔ Date d'inscription : 02/09/2011

MessageSujet: Re: On ne perd pas les bonnes habitudes ! [LIBRE]   Mar 6 Sep - 21:37

*Gauvain regardait cette femme avec attention. Il ne la dévisageait pas ni ne s'attardait sur elle, comme les hommes avides de femmes fond. Non. Il posait ses yeux sur elle en parlait ce qui lui permit de vite se rendre compte d'une chose : elle n'était pas comme toute les femmes qu'il connaissait. Non. Il y avait quelque chose d'étrange qu'il ne parvenait pas à expliquer. Mais, en homme rationnelle et qui connaissait la magie dans ce qu'elle avait de beau ou de mauvais, il préférait ne pas chercher à comprendre. Il prenait les gens comme ils étaient. Après tout, Merlin et Arthur ne l'avaient-ils pas jugé ? Il était devenu leur compagnon sans qu'ils cherchent à expliquer l'homme qu'il était. Gauvain était assez sage -dans cette situation- pour ne pas oublier et appliqué ce qu'on avait si gracieusement fait pour lui. Néanmoins, il n'en restait pas moins un homme et qui plus est un homme à la taverne. Alors il finit sa chope de vin et, levant le bras pour en commander un autre, il posa un regard calme sur la demoiselle, semblant ignorer ses paroles.*

- Vous désirez quelque chose ?

*Sa cape glissait lentement de son épaule pour découvrir la côte d'arme frappé du dragons sable sur fond de gueule. Il y avait quelque chose de noble dans l'attitude bien qu'un peu rustre de cette homme entrain de demander à boire. Le tissu laissait voir à son côté droit la dague à couille et son manche en cuir. Cette petite dague fine, très caractéristique, suffisait comme avertissement aux pochetrons du coin. Gauvain le savait et prenait soin de toujours lever la main droite. En effet, son épée était assez voyante, la pointe toujours sur le sol, mais une dague...

Puis Gauvain sembla revenir à la conversation. Son regard brillant et doublé d'un sourire parlait tout autant que des mots. Il était comme cela Gauvain. Parfois, pas besoin de parler. Mais il savait qu'une Dame méritait ses paroles. Il n'était pas un rustre après tout.*

- Vous savez, je n'appelle pas cela de la maitrise. Disons que frapper pour le plaisir... J'y ai renoncé depuis un certain temps. Parfois, il faut savoir mettre son instinct de côté. C'est comme cela que l'on devient meilleur.

*Oui... Cela, c'était le discourt officiel des bons soirs. Car parfois, Gauvain se laissait aller et se jetait dans une bagarre bien salée. Mais en général, il ne portait pas sa côte d'arme ni son épée. Il ne voulait pas faire de tord à Arthur en se jetant dans une mêlée qu'il aurait lui même provoqué. Mais il ne pouvait pas dire cela à une dame. Alors il lui servait la version officielle, préférant ne pas lui faire peur. Car elle était jeune et jolie.*

- Je suis enchanté Mademoiselle. Sir Gauvain.

*Il aurait pu ajouter "pour vous servir" mais cela aurait été oublier qu'il se mettait souvent au service des gens pour son plus grand embarras la plus part du temps ! Alors Gauvain inclina la tête, ce qui eut pour effet de lui faire glisser les cheveux devant les yeux. Avec cet air un peu sauvage, notre chevalier ressemblait d'avantage à un Don Juan qu'à autre chose. Alors, d'un geste un peu las, il les remit en place, en profitant pour baisser le bras dans un sourire. La serveuse l'avait vu et il savait qu'elle arrivait.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

JOUEUSE ♔ Chevalier à la double vie

avatar

♔ Parchemins : 46
♔ Date d'inscription : 12/08/2011
♔ Localisation : Camelot

MessageSujet: Re: On ne perd pas les bonnes habitudes ! [LIBRE]   Mer 7 Sep - 0:33

Bien que le mensonge lui pesait, Crystal commençait à s'amuser de la situation. Pouvoir être elle même alors que tous ignorait qu'elle était également le chevalier Alexander allait devenir un jeu auquel elle se prêtera avec plus de plaisir qu'elle ne pouvait l'imaginer. Mais en cet instant, elle se sentait un peu honteuse de mentir à Sir Gauvain, qui était apparemment l'homme d'honneur qu'elle avait imaginer lors des rares fois où elle l'avait déjà rencontrer sous son apparence masculine. Cependant le faite qu'il ne la reconnaisse pas était une bonne chose. Cela signifiait que son déguisement était parfait, même si la jeune Sandrine Delcours l'avait percer à jour en quelques minutes à peine. Remarquez cette jeune femme était dès plus surprenante, autant dans sa façon de parler que de s'habiller. Il était clair aux yeux de Crystal qu'elle n'était pas comme les autres. Mais bon, là n'est pas notre sujet.

Son interlocuteur finit tranquillement son verre avant de lever le bras et de lui demande si elle désirait quelque chose. Crystal hésita. C'était bien la première fois qu'elle entrait dans une taverne en tant que femme et elle ignorait se que ces dernières consommaient en général. Lorsqu'il lui arrivait d'accompagner ses camarades à Tingel, elle prenait la même chose qu'eux et c'était donc habituée à des alcools peu ordinaire pour des femmes. Prenant finalement une décision, elle finit par répondre d'une voix douce et chaleureuse:


« La même chose que vous. Cela fera parfaitement l'affaire. »

Les paroles suivantes du chevalier firent rire doucement la jeune femme. Son opinion sur Gauvain se faisait de plus en plus positive et il devenait clair pour elle qu'elle se devrait de suivre son exemple pour devenir meilleur chevalier qu'elle ne l'était déjà. Alexander allait avoir énormément de travail pour parvenir à l'image que lui renvoyait son interlocuteur. Lorsque ce dernier se présenta, elle manqua de répondre qu'elle savait déjà à qui elle s'adressait, mais cela aurait risquer de vendre son secret. Elle se contenta donc de répondre par un sourire tout en se mordant la langue pour ne pas ouvrir la bouche et dire se qui lui passait par la tête.

Gauvain avait accompagner sa présentation par un mouvement de tête qui lui fit passer quelques mèches sur le visage. Crystal ne put s'empêcher de penser que cela lui donnait un certain charme. Allons ma grande, c'est vraiment pas le genre de chose qui doivent venir encombrer ton esprit, pensa-t-elle alors qu'elle fermait les yeux et secouait doucement la tête pour chasser tout cela de sa tête. Elle commençait à se demander pourquoi diable elle était venue lui faire la conversation et se mettre dans une situation quelque peu délicate et surtout risquer pour sa double identité....


« Tout le plaisir est pour moi Sir Gauvain »

finit elle par répondre avant de porter son regard vers la porte qui venait de s'ouvrir pour laisser apparaître celui qu'elle était venue chercher à la base. Lucas était accompagné par un autre jeune serviteur du château et apparemment il avait totalement oublié ses obligations en tant que valet d'Alexander. De toute manière, elle n'avait pas besoin de lui en cet instant précis, alors autant laisser celui qu'elle considérait comme son frère s'amuser un peu. Il avait sacrifier tellement de chose pour elle, lui aussi avait besoin de se faire de nouveaux amis. Reportant brusquement son attention sur son interlocuteur, elle lui sourit une nouvelle fois. Alors que la serveuse approchait, Crystal ne put s'empêcher de faire une remarque:

« J'aimerais que mon frère vous ressemble un peu plus... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♔ Parchemins : 24
♔ Date d'inscription : 02/09/2011

MessageSujet: Re: On ne perd pas les bonnes habitudes ! [LIBRE]   Mer 7 Sep - 3:19

*Gauvain se demandait vraiment qui était cette faire. Surtout lorsqu'elle demanda du vin elle aussi. Jamais une femme ne buvait ainsi à la taverne et il lui avait demandé par pure politesse. Mais il devait commander. La serveuse était là et il aurait été mal polit pour ces deux femmes d'attendre plus longtemps. Alors Gauvain, dans un large sourire -qui ne laissa pas la serveuse insensible aux charmes de son sauveur- demanda deux choppes de vin. Il n'osa pas demander à ce qu'on coupa l'une des deux boissons avec de l'eau, mais il espérait en silence que la serveuse le fasse d'elle même. Il ne pouvait pas laisser une femme se saouler et rentrer chez elle. Cela était aussi mauvais pour elle que pour lui.
Il en était là de ses réflexions quand la voix de la jeune femme le ramena à la conversation. Il était déjà partit dans un monde qui n'appartient qu'à lui. Cela lui arrivait parfois quand ses réflexions parfois pas toujours sages, le menait à oublier ce qu'il se passait autour. Mais il revenait bien vite et le plus souvent pour sauver in-extremis quelqu'un d'une mauvaise situation. Pourtant, cette fois, ce fut pour converser.

Tout le plaisir était pour elle ? Gauvain eut un sourire en coin qu'il n'essaya pas de cacher. Autrefois, les femmes lui disaient cela oui. Mais cela n'avait certainement pas le même sens que ce jour. Non. Elles voulaient se donner à lui sans réserve. Il faut dire que le chevalier avait de quoi séduire avec ses yeux expressifs, son sourire ravageur, ses cheveux légèrement ondulés et sa longue épée. Certaines femmes disaient que la longueur de l'épée annonçait la longueur de...
Gauvain secoua la tête pour se sortir cette idée de la tête. Il n'était pas convenable de penser de telle chose avec une si belle femme. Car oui, elle était belle. S'il n'avait été chevalier, il l'aurait sans doute charmé comme il savait si bien le faire afin d'obtenir ses faveurs. Mais il avait changer et il accueillit les paroles de la jeune femme en souriant et inclinant une nouvelle fois la tête. Ce que ce petit geste était séduisant... Et il ne s'en rendait pas compte !

Puis elle mentionna son frère. Ah la famille, pensa notre chevalier. Il ne savait pas vraiment ce que c'était mais il imaginait. Il était partit très tôt en quête de l'identité de son père, afin de devenir un vrai chevalier. Mais il ne pouvait qu'imaginer. Alors il lui sourit doucement, tout en posant son bras sur la table. Il avait une pose lascive mais pas vulgaire, qui lui allait si bien.*

- Je suis sûr que c'est un homme Bon. Et croyez moi, être comme moi, ce n'est pas vraiment de tout repos... Surtout pour les autres !

*Un rire léger s'envola dans les airs. C'était un rire d'homme et pourtant il n'était ni gras ni violent. Non. Il avait un rire particulier. Cependant, il fut interrompu par la serveuse. Elle apportait deux verres sans précisé lequel était pour madame. Alors Gauvain pria pour que Crystal tienne l'alcool. Puis il revint à la discussion tout en poussant une choppe de bois clair en direction de la demoiselle avant de prendre la sienne et de jouer, une nouvelle fois, avec.*

- Tout le monde à ses qualités et ses défauts. Il faut apprendre à faire avec. Même si parfois, les défauts des autres sont... pénibles !

*Oh il en savait quelque chose ! Cependant il préférait faire taire son esprit car il savait que s'il se mettait de parler d'Arthur et de ses défauts, il devrait s'arrêter lui même pour outrage. Cette idée le fit rire et il se mit effectivement à rire... tout seul. Parfois Gauvain était étrange. Mais c'était sans doute cela qui faisait son charme !*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: On ne perd pas les bonnes habitudes ! [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

On ne perd pas les bonnes habitudes ! [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom of Camelot :: 
♔ CAMELOT ♔
 :: ♔ L'auberge du "Rising Sun"
-