AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cherche un bon titre (Roman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

FONDATRICE ♔ Jeune sorciére du futur

avatar

♔ Parchemins : 239
♔ Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Cherche un bon titre (Roman)   Ven 12 Aoû - 4:33

Alors pour expliquer, c'est un roman (oui vous avez lu le mot "roman" ! ) que je suis entrain de faire actuellement. Le chapitre 1 est terminé et je suis au brouillon brouillon du chapitre 4. Le un n'est pas encore retapé à l'ordinateur alors pour vous faire un peu patienter, je vous mets ma distribution (enfin mon petit casting ^^)








The Characters
" citation"



Briagenn Yddreigh: feat Colin Morgan

Briagenn est un jeune homme de dix-huit ans qui adore toutes les histoires de chevaliers et de mages puissants, notemment de la légende du roi Arthur. Avec sa classe, il visite une vieux château anglais mais il s'éclipse lors de la visite avec ses deux meilleurs amis jusqu'à ce qu'il découvre une table ronde ... Il serait la réincarnation de ....

Enora : feat Amanda Seifreyd

Une adolescente de seize ans qui ne quitte jamais ses amis Briagenn et Gaëtan et qui a une passion pour les légendes arthuriennes comme ses amis. Elle serait la descendante d'un des protagonistes.



Gaëtan : feat ?

Gaëtan est le meilleur ami de Briagenn et d'Enora depuis leur première année en secondaire. Il adore tout ce qui est lié aux histoires du roi Arthur et de Merlin l'enchanteur. Il va accompagné ses amis jusqu'à Kalmaëth. Il a un peu le rôle de "monsieur-je-vous-l'avais-bien-dit" et il est un peu trouillard ! Comme Enroa, il serait le descendant des protagonistes de la légende arthurienne.

Taislinn : feat ?

C'est lui qui accueille les trois adolescents et qui révèle la raison de leur venue.



Code donné par Mrs Hyde



le chapitre I est en cours de ratapage sur ordi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

FONDATRICE ♔ Jeune sorciére du futur

avatar

♔ Parchemins : 239
♔ Date d'inscription : 01/08/2011

MessageSujet: Re: Cherche un bon titre (Roman)   Ven 12 Aoû - 6:53




Chapitre I : La table ronde
Première partie





Code donné par Mrs Hyde




Dans mes rêves, depuis quelque années, je voyais toujours la même chose : moi, enfant, découvrant un étrange œuf qui s'avérait bien après un œuf de dragon lors de son éclosion. Le petit dragon, qui en était sorti, avait les écailles rouges au reflet légèrement doré. Le bout de sa queue de lézard se terminait par une flamme en guise de crin. Si le dragon originaire de la fête du « Doudou » aurait été de la même race, les gens se seraient brûlés les doigts et les mains en voulant prendre du crin porte-bonheur !
Dans mes rêves, j'avais appelé mon dragon « Cranack ». J'ignore d'où j'avais entendu ce nom mais j'avais trouvé qu'il allait très bien à la petite créature. D'ailleurs, il semblait ravi lui aussi de son nom, Cranack. Un nom très breton, comme le mien. Des « Briagenn Yddreigh », ça ne courait pas les rues et je vous parle pas des moqueries que j'avais eue étant gamin. Heureusement, ces moqueries ont forgé mon caractère. Moquez-vous de mon nom, je ne réagirais pas du tout ! Il se peut même que je vous ignore totalement ! Et vous savez pourquoi ? Parce que l'on répond aux imbéciles par le silence ! Un dicton qui me vient de mon grand-père et que j'applique à la lettre, parfois plus pour faire enrager mes ennemis et ça, c'est beaucoup plus amusant !
Vous voulez que je raconte un peu ma vie ? De toute façon, j'ai que ça à faire en attendant que l'on arrive à ce fameux vieux château anglais.

Alors, le beau gosse aux cheveux noir ébène coiffés en brosse, vêtu d'une veste en cuir noir, d'un t-shirt brun foncé, d'un jean délavé, d'une paire de converses noires et qui dort dans ce car, la tête contre la vite ... Eh ben c'est moi ! Briagenn Yddreigh, dix-huit ans depuis le 23 juillet 2011 et en cinquième année à l'école Saint-Michel à Pâturages. Oui, je sais. J'ai un peu tendance à laisser mes pensées se perdre dans mon inconscient, surtout quand je dors. C'est ma façon à moi de m'évader. Je me sens toujours bien à mon réveil.
Quelque chose me chatouillant le bout du nez m'obligea à émerger plus tôt que prévu de mon sommeil et je connaissais déjà le responsable : mon pote Gaëtan. Il avait deux ans de moins que moi tout comme Enora. En fait, si j'étais le plus âgé de la classe, c'était en partie à cause du fait que j'étais souvent malade en troisième année primaire et l'année de mes douze ans, j'ai été victime d'un accident de la route qui coûta la vie à mon père. Je suis resté dans le coma pendant cinq mois. Voilà ce qui explique pourquoi j'ai raté ma sixième année. Le jour de l'accident est resté gravé dans ma mémoire à tout jamais. On revenait du cinéma après avoir été voir « Peter Pan », mon père et moi. Tout à coup, un type apparut de nulle part, comme par magie. Je me souviens encore de l'apparence de l'homme : grande taille, mince, uniquement vêtu de noir. Ses cheveux longs étaient d'un blond pâle. Ce qui m'avait le plus choqué, c'était la cicatrice le long de son visage, partant de son sourcil gauche et descendant à même jusqu'à son cou. Mon père avait essayé de l'éviter et à ce moment-là, j'avais senti comme une force mystérieuse nous pousser contre un mur. De cet accident, je garde, à mon tour, une longue cicatrice mais dans le dos. Je rêve de retrouver l'homme à la cicatrice pour lui faire payer la mort de mon père. Mais revenons à mon camarade Gaëtan.

- Gaëtan, chatouille-moi encore une fois le bout du nez et je t'envoie à l'hosto !

Eh oui ! Je suis très grognon quand on me réveille. J'ai horreur qu'on me réveille sauf si c'est ma mère. A la maison, c'est mon réveil-matin. Sinon, mon téléphone portable fait l'affaire et c'est tout.

- Oh t'es pas marrant ! Répliqua mon ami.
- Quand je dors, non !

Je me remis correctement sur mon siège en m'étirant un peu. Ah, j'avais un peu mal à la nuque. La prochaine fois, je me servirais de ma veste comme oreiller. Je regardais alors la vitre. Il faisait un temps gris. C'était qui qui avait dit « dépaysement assuré » ? Ah oui ! Monsieur Ladron, le prof de science mais Gaë et moi, on l'appelait Monsieur « Lardon ». J'aimais pas trop ce prof. J'avais toujours l'impression qu'il ne m'aimait pas et en plus, il écorchait toujours mon nom de famille. Au lieu de dire « Yddreigh » (prononcez Idrake) , il disait « Idrak ». J'avais horreur que l'on modifie mon nom ! J'étais certain qu'il le faisait exprès ce prof !

- Au fait, tu sais ce qu'on pourrait faire pour embêter Enora et les filles ce soir ?
- Non mais je suis sûr que tu as une idée pour que tu m'en parles !
- Exact ! Une bataille d'oreiller !
- Euh oui ... non ! C'est un truc de filles ! Laisse-tomber !


Je reportais mon attention à l'extérieur. Au loin, on pouvait apercevoir enfin le fameux château que l'on devait visiter pour ce voyage scolaire. Il avait l'air de tenir encore debout et j'espérais qu'il ne s'écroule pas pendant qu'on sera à l'intérieur. Le car se stationna dans la grande cours intérieure qui, au passage, était assez jolie. Monsieur « Lardon » et mademoiselle Dubois nous firent tous descendre. Enora, qui avait voyagé avec l'une de ses copines, Tiffany, nous rejoignit Gaëtan et moi en mettant la capuche de son pull sur sa tête à cause de la petite pluie mais ses cheveux blonds étant longs, ils dépassaient, ce qui n'était pas pratique pour elle. Moi, je savais d'office que mes cheveux allaient être mouillés et à vrai dire, je m'en fichais un peu. Gaëtan se contenta de mettre sa casquette sur la tête mais Lardon la lui confisqua immédiatement. Simultanément, mon pote et moi, on lança un regard noir au prof. Quel sale type !

- Il a vraiment une dent contre nous ! Répliqua Enora.
- Qu'est-ce qu'il t'a fait ce crétin ? Lui demandais-je.
- Il m'a confisqué mon portable avant que mademoiselle Dubois lui rappelle que l'on n'était pas à l'école ! Du coup, il me l'a rendu en me fusillant du regard. Je te raconte pas la chair de poule qu'il m'a foutue !
- Il paraît qu'il n'était pas comme ça dans l'ancienne école où il enseignait l'an dernier !
Rajouta Gaëtan.

Je trouvais ça bizarre et mon instinct me disait que la haine qu'il avait pour nous était plus liée à moi plutôt qu'à notre joyeux trio. On trainait ensemble, on faisait nos devoirs ensemble et à l'école, on mangeait ensemble ! Bref, on était inséparable tous les trois mais bon. J'ai jamais compris les profs et j'ai jamais aimé les maths et les sciences, ben je comprenais encore moins la réaction du prof !Celui-ci me lança un regard plein de mépris. Mais qu'est-ce que je lui ai fait à la fin ?
Une femme apparut en haut de l'escalier d'entrée, un parapluie à la main. Elle avait l'air sévère mais je pouvais me tromper bien entendu. Il ne faut jamais se fier aux apparences.

- Bienvenu jeunes gens ! Dit-elle avec un petit accent anglais. Avant que je ne vous fasse visiter cet ancien château millénaire, je tiens à ce que vous respectez certaines règles !

Chouette ! Des règles dont mes amis et moi allions prendre plaisir à enfreindre mais pour ça, il faut que Lardon soit occupé, sinon ça ne marchera pas !

- Tout d'abord, je vous demanderais de ne pas trop trainer à l'arrière. J'ai horreur de devoir me répéter. Ensuite, les objets que nous possédons sont très anciens et donc, très fragiles. Je vous serais reconnaissante de ne pas y toucher ! Si vous avez des questions, levez d'abord la main jusqu'à ce que je vous donne l'autorisation de parler !
- Tu crois qu'ils sont tous comme ça les anglais ou c'est juste elle ?
Me demanda Gaëtan à vois basse.
- J'en sais rien mais rien qu'à l'entendre, elle m'énerve déjà ! Répondis-je.
- Maintenant, si vous voulez bien me suivre s'il vous plaît !

Sans un mot, mes camarades et moi, ainsi que les deux professeurs-accompagnateurs, la suivions. Tandis que les profs se mirent tout devant, mes amis et moi restions en retrait. Je n'avais pas très envie de continuer la visite avec « Miss-Rabbat-joie ». Après avoir vérifier que l'on ne faisait plus attention à nous, on tourna rapidement dans un couloir. Je ne savais pas jusqu'où cela nous menait mais du moment que l'on était loin de Lardon et de la Rabbat-joie, ça m'allait. Enora nous interpella au bout de quelques minutes. Elle avait trouvé un truc fort intéressant : une grande salle avec des statues en armures qui tenaient chacune une épée. Il suffit que je lance un regard vers Gaëtan pour que je me fasse rapidement comprendre. D'ailleurs, avec Enora et lui, je n'avais pas toujours besoin de parler. Un petit regard, un petit geste codé et on se comprenait très vite. Une fois, on n'avait pas parler en classe mais en se lançant des regards à gauche et à droite, on avait éclaté de rire tous les trois et pourtant, on n'était même pas côte à côte. Tout le monde pense que l'on se fait de la télépathie. Si l'on était dans un monde où la magie existait, c'est surement ce que l'on ferait.
Gaëtan se saisit d'une épée alors que je fis de même de mon côté. Nous engageons ensuite un véritable duel d'épée comme lorsqu'il venait chez moi. J'avais des épées en bois que mon père avait fait pour moi et je les ressortais à chaque visite de mes amis.

- En garde maniant ! Déclara mon ami.
- Maniant ? C'est nouveau comme mot ?
Lacha Enora en éclatant de rire. Gaëtan, revois ton vocabulaire médiévale !
- Oh, c'est bon !
- En garde répugnant bric !
Lançais-je en pointant mon épée vers lui.
- Répugnant quoi ?
- Gaëtan, Nora a raison ! Il faut absolument que tu revois ton vocabulaire médiévale !


Sans un mot, mon ami m'attaqua mais j'esquivais ses coups. J'avais une botte secrète : tournant sur moi-même, je tournais en même temps autour de lui et en arrivant derrière lui, je lui donnais un léger coup sur les fesses. Il allait rouspéter lorsqu'un bruit venant d'un côté attira notre attention. Pris d'une terrible curiosité, je fus le premier à aller voir. C'était Enora qui avait, apparemment trouvé un passage secret. Aussitôt, Gaëtan et moi délaissions nos épées et nous inspections l'entrée du passage secret. Il n'y avait rien pour nous éclairer, pas même un simple briquet. Je regrettais de ne pas avoir eu l'idée de prendre une lampe de poche. J'observais chaque coin lorsque soudain, je me sentis bizarre. Comme si une force mystérieuse s'était emparée de moi. Une chaleur me monta à la tête. Puis, un mot dans ma tête : « Tâan ! » et tout à coup, des torches s'allumèrent toutes seules les unes après les autres. C'était vraiment étrange.

- Bon ben, au moins, on n'a plus à se casser la tête pour trouver une source de lumière ! Répliqua Nora.
- Non, en effet ! Fis-je.
- Je suppose que si je dis que ce n'est pas une bonne idée d'aller voir, vous n'allez pas m'écouter, pas vrai ? Demanda Gaëtan.

En effet, Nora est moi ne l'écoutions pas. Comme toujours d'ailleurs. Gaëtan avait toujours été le plus trouillard de nous trois. Nora aussi avait parfois peur de l'inconnu mais son côté aventurière prenait souvent le dessus. Quant à moi, bien sur qu'il m'arrivait d'avoir peur mais dés que j'entendais l'appel de l'aventure, je ne pouvais pas y résister. Justement, là, je l'entendais. Allez viens Briagenn ! Tu vas t'éclater. J'arrive ! J'arrive ! Gardez-moi une belle place !



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Cherche un bon titre (Roman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Un Titre comportant un chiffre ou un nombre.
» Jeu du titre : prénoms féminins
» Le Mercenaire (Axel Kilgore)
» [Werber, Bernard] Les fourmis - Tome 2: Le jour des fourmis
» La Quarantaine
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom of Camelot :: 
♔ COIN HORS RPG ♔
 :: ♔ Le coin des artistes en herbe :: ♔ Ecrits
-