AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Destin est le plus grand des comiques || Pv : Louve d'Irlande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

JOUEUR ♔ Prince de Carmélide

avatar

♔ Parchemins : 115
♔ Date d'inscription : 12/08/2011

MessageSujet: Le Destin est le plus grand des comiques || Pv : Louve d'Irlande   Sam 13 Aoû - 8:05

Non pas cette fois-ci. De grâce pas cette fois ! Rester enfermer au château tandis qu'un temps superbe ravivait la journée ? Hors de question ! Les affaires administratives en ce qui concerne les économies et échanges entre la Carmélide et Camelot attendront un jour pluvieux. Il était impensable que Léodagan reste à l'intérieur par un temps pareil. Alors que l'un de ses domestiques expliquait qu'il n'était pas bon pour le prince de sortir sans escorte, ce dernier s'habilla légèrement d'étoffes de lin et de soie. Il enfila une cape bleu marine sur laquelle était brodé les armoiries de la Carmélide. Une cape elle aussi légère. S'il s'habillait trop, il risquait de suer dans ses propres vêtments avant la fin de la matinée. Ce qui n'était pas très conseiller par une chaleur pareille. Tandis que le domestique tentait d'étaler ses arguments les uns sur les autres, le prince - qui n'écoutait que d'une oreille, se moquant bien des tentatives d'assassinat, lui-même se pensant protéger d'un tel évènement - boucla sa ceinture du cuir et rangea son épée au fourreau. Finalement, il sortie des appartements en lui donnant l'ordre d'en informer le ou n'importe qui d'autre qui pourrais témoigner de son emplacement. Si il était confiant, Léodagan n'en restait pas moins prudent et s'il lui arrivait malheur, le roi saurait où le trouver. Du moins, où commencer les recherches. De plus, ça laissait toujours une trace de ce qu'il faisait. Il n'avait pas envie que le roi de Camelot se fasse accuser d'assassinat sur le prince de Carmélide. Ce qui était très probable s'il se faisait tuer en ces terres. En sortant, le jeune prince put remarquer qu'à la taille moyenne des gens de ces frontières il ne passerait surement pas inaperçu. Les gens avait tendance à le dévisager avant de baisser les yeux. On évitait généralement son regard - en même temps, lui tenir le menton, c'était se risquer à un torticolis - et le laissait passer là où il allait. Ce n'était pas forcément sa stature impressionnante qui forçait le respect. Il était aussi richement vêtu et on pouvait sentir de loin qu'il faisait partie d'une riche famille aristocratique. On pouvait aussi le deviner à son blason sur sa cape. Bien sûr, il était fort à parier que personne ne se doutait de sa qualité de prince et ce n'était que tant mieux. Bien qu'il aimât qu'on le respecte, Léodagan était fatigué de devoir assumer ses fonctions la tête haute en toute circonstances. Tant qu'il n'était pas en Carmélide, il se devait de respecter le protocole. Il représentait, certes son royaume mais pas de la même manière que s'il assumait pleinement son rang en cet instant. Mais comment voulez-vous qu'on le prenne pour un prince ? Aucune prince ne va au marché. Et bien Léodagan oui. Non pour faire quelques courses mais simplement pour se balader. Il regardait les gens passer, repasser. Les mains jointes derrière son dos, il affichait un air béas et reposé. Il inspirait l'air à plein poumon et profitait du temps qui passe. Inconsciemment, il ne put s'empêcher de comparer le royaume de Carmélide à celui de Camelot. Ceci était mieux chez lui. Quant à ça, c'était une bonne idée. Pourquoi ils n'y avaient jamais pensés ? Le roi Léodagan premier du nom n'était ni très tolérant ni très amical. Il ne voyageait presque jamais et lorsqu'il se déplaçait, c'était bien souvent pour mener une bataille. Et s'il allait en mission diplomatique, il ne faisait que critiquer, critiquer et encore critiquer. Si parfois il avait raison sur certaines choses, son fils le trouvait un peu dur. En somme, le roi n'était pas très ouvert d'esprit. Alors Léodagan en profita et retenait quelques idées, espérant s'en inspirer plus tard et permettre à la Carmélide de gagner un peu du sublime de Camelot. En parlant de sublime ... Une chevelure rousse, le genre de chevelure à laquelle on se brûle les yeux pour en admirer encore et encore la beauté, venait de faire tomber ses affaires. Non, Léodagan n'était pas vraiment du genre à ramasser derrière les paysans. Mais là, le jeu en valait largement la chandelle. Et si la belle était aussi merveilleuse de face que de dos, alors c'était que Dieu avait béni cette sainte journée. Le prince s'approcha, ramassa rapidement le tissu avant de déposer délicatement sa main sur l'épaule de la jeune femme qui se retourna. Seigneur, qu'il était cruel de faire d'aussi belles créatures ... Léodagan offrit alors son plus beau sourire. 《 Vous venez de perdre ceci. 》 Le prince lui tendit le tissu. 《 Prenez garde. Il y aurait, dit-on, des voleurs qui rôdent par les temps qui cours. Heureusement, la chance a voulut que je croise le chemin de votre infortune. 》 Léodagan savait qu'il n'avait pas affaire à une simple paysanne, au vue de ce qu'elle portait. Il se permit donc de lui parler ainsi sans craindre que le sens de ses mots ne lui échappe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

JOUEUSE ♔ Duchesse d'Irlande au caractére bien trempé

avatar

♔ Parchemins : 38
♔ Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: Le Destin est le plus grand des comiques || Pv : Louve d'Irlande   Sam 13 Aoû - 9:04

    Louve était arrivée à Camelot quelques jours auparavant. Elle avait plaisir à vagabonder dans cette grande cité. Le domaine de son père était plus restreint, après tout il n'était que Duc! Ce matin la donc, elle s'était levée avec le soleil. L'une de ses servantes écarta les rideaux pour laisser passer les rayons lumineux. La noble avait alors mit pieds à terre et, après un brin de toilette, s'était déplacée jusqu'à sa commode. Elle n'avait pas pour habitude de laisser ses serviteurs, ni même sa suivante, choisir ses tenues à sa place comme le font nombres dames de son rang. Non, elle ouvrit elle même la commode et en sortit une étoffe assez légère mais digne de sa classe sociale. Elle était dans le teint blanc cassé, avec des lacets beiges au niveau du bustier. Après s'être vêtue, elle s'installa devant le miroir et retira le noeud qui rassemblait ses cheveux en tresse pour la nuit. Prenant soin de se coiffer, elle décida finalement de laisser ses cheveux détachés.
    Après un maquillage léger, elle se releva pour se diriger cette fois-ci vers son lit, passant la main sous son oreiller pour en sortir un poignard qu'elle attacha à sa cheville à l'aide d'un lacet. C'était une habitude qu'elle avait prise, mieux valait être prudente.

    Un rapide coup d'oeil par la fenêtre lui suffit à deviner qu'il y avait le marché dans la ville basse de Camelot. Affichant un sourire, elle prévint ses domestiques qu'elle sortirait. Mais pas de chance, elle serrait surveillée par les gardes que lui avait assigné son paternel. Deux types baraqués la suivirent donc jusqu'à la porte de la grille du château. La, elle fit volte face et les informa qu'ils devraient rester à une certaines distance d'elle afin de ne pas la gêner dans ses achats. Les voila donc, marchant à 10 mètres d'elle.

    Marchant avec l'une de ses servantes, elles s'arrêtèrent finalement devant un vendeur de tissus. Tiens! Ce beau vert ferrait surement plaisir à sa mère. Louve le prit alors dans ses mains, observant l'étoffe de plus près pour finalement en acheter.
    Continuant leur marché, les deux filles discutèrent entre elles. Louve était peut-être une véritable noble, elle n'en restait pas moins amicale avec ses servantes personnelles. Après tout, elle devait passer le plus clair de son temps avec elles! C'est alors qu'elle sentit quelqu'un attirer son attention. Se retournant, elle fit face à un grand et bel homme. Il lui tendit le fameux tissu vert, apparemment elle l'avait laisser tomber par mégarde. En l'observant, elle remarqua un emblème sur la tenue de l'homme, celui de.... non, ce n'était pas possible? Quel malchance!!!! Il s'agissait de l'emblème de Carmélide. Avec un peu de chance, il ne s'agirait pas du prince... Bien qu'il correspondait assez bien à la description qu'on lui en avait fait. Elle ne put réfréner une petite grimace.


    - Merci pour le tissu. Pour ce qui est de mon infortune, je crains qu'elle ne s'abatte plutôt sur les brigands qui tenteront de me voler.

    Un petit regard insistant pour lui faire comprendre qu'elle n'était pas du genre tendre, et elle jeta un rapide coup d'oeil à sa garde personnelle, postée un peu plus loin. Ils n'étaient pas vêtu de la tenue officiel et aurait put facilement passer pour des brutes épaisses, d'autant plus qu'ils portaient non pas des épées à leur ceinture, mais des poignards. Pour une attaque dans une foule comme ici, c'était bien plus pratique et moins risqué pour les passants que de sortir une longue épée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

JOUEUR ♔ Prince de Carmélide

avatar

♔ Parchemins : 115
♔ Date d'inscription : 12/08/2011

MessageSujet: Re: Le Destin est le plus grand des comiques || Pv : Louve d'Irlande   Sam 13 Aoû - 10:08

La jeune femme, en se retournant, pesa longuement le prince du regard. Il passa de ses jambes jusqu'à son visage et Léodagan crut la voir s'arrêter quelques secondes sur le blason de son royaume. La vue du symbole lui arracha une grimace qui, pour celui qui connait la Carmélide, pouvait être normal. Étant plus connus pour ses guerriers et la nature belliqueuse du roi que pour son art ou la beauté du paysage, on comptera que peu de voyageurs et la plupart évitent de rester trop longtemps aux auberges. C'est sûr, on trouvait mieux. Léodagan de son côté, plissa les yeux lorsqu'il vit clairement que son interlocutrice semblait bien connaitre son pays d'origine. Et apparemment, ce n'était surement pas son favoris. Puis elle s'attarda d'avantage au tissu de sinople. Celui qu'il avait ramassé tantôt. Bien plus intéressé par son honneur que par l'étoffe, la rouquine lança un regard de braise au prince qui sentait ses lèvres s'incurver malgré lui en un lumineux sourire qu'il tentait d'effacer du mieux qu'il put. Bien qu'il tentait de garder son sérieux, ce regard menaçant l'eut tendre à attirer son désir constant de défi que de le mettre en garde. Léodagan était plus du genre à attirer l'ennemi dans sa gueule que d'éviter les ennuis. Car il le savait, il était à lui seul la représentation des ennuis qu'on espère éviter. La donzelle, au lieu de reprendre ce qui lui était dût, invita le prince la suivre des yeux. Guidé par son regard, il remarqua alors les deux hommes postés plus loin, à quelques mètres, visiblement affairés à observer les moindres faits et geste du fils de Carmélide. Tout à fait cocasse ! Elle mit en garde le prince sur "l'infortune" qui attendait les potentiels voleurs qui souhaiteraient s'approcher de trop près de la Dame. Dame qui devait être des plus importantes pour être escortée de la sorte. Ce qui confirmait à notre prince qu'il n'avait pas affaire à une simple jeune femme de petite noblesse. Alors que la dame de compagnie continuait à dévisager Léodagan, ce dernier ce redressa de toute sa hauteur et lança une œillade de défie aux deux hommes définitivement impassibles. Puis, il se retourna vers la jeunes femme ne prenant même plus soin de cacher son enthousiasme. Il se rendit compte qu'il la dominait de toute sa hauteur. 《 Du menu fretin ! 》 objecta-t-il, visiblement sûr de lui. 《 Certains diables sont tellement déterminés qu'une escorte si mal loti ne les arrêterais pas. 》 Il hésita quelque peu avant affirmer haut et fort : 《 Je parierais votre après-midi que je saurai me débarrasser de corps de garde en quelques minutes ... Et ce, à mains nues. 》 Il arqua un sourcil, visiblement très sérieux, attendant plus que les ordres de la Dame pour se débarrasser des encombrants et kidnapper la jeune femme pour l'après-midi. Quant à sa dame de compagnie, elle n'existait déjà plus. Ce qui faisait qu'il était si sûr de lui venait du fait que ces deux hommes n'avaient apparemment pas reçut une éducation militaire semblable à celle d'un chevalier. Le prince se ventait d'être un grand combattant. Ce n'était pas pour trembler du genou face à deux simples soldats ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

JOUEUSE ♔ Duchesse d'Irlande au caractére bien trempé

avatar

♔ Parchemins : 38
♔ Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: Le Destin est le plus grand des comiques || Pv : Louve d'Irlande   Sam 13 Aoû - 10:39

    Louve reprit le tissu qu'elle plaça dans le panier que portait sa servante. Elle fixa l'homme, le détaillant. Quelle arrogance! Il pensait aussi facilement rivaliser avec des gardes irlandais? Arquant un sourcil, elle afficha un sourire de léger mépris à son égard. Non mais! Certes, ce n'était pas la les meilleurs, mais ils suffisaient. Elle avait peut-être tendance à un peu trop chercher les autres, et elle les trouvait quelques fois, mais elle savait parfaitement se défendre. C'est que les griffes d'une dame sont dangereux, surtout si cette dame est en plus une... louve. En Irlande, elle avait pour habitude de se promener avec au moins l'un de ses frères, ce qui assurait une protection bien plus grande. Ils s'étaient entrainés toute leur vie pour devenir chevalier comme leur père. Les combats n'avaient que très peu de secret, ainsi que la stratégie militaire.

    《 Je parierais votre après-midi que je saurai me débarrasser de corps de garde en quelques minutes ... Et ce, à mains nues. 》

    La belle jeta un coup d'oeil complice à sa servante, accompagné d'un sourire amusé. Oui, elle allait s'amuser, ça c'était sur...


    - Et qui vous dit que je veux les voir ailleurs? Je ne vous connais pas et n'ai aucune raison de vous faire confiance, je préfère qu'ils vous gardent à l’œil.

    Un petit rire discret de la part de sa servante, et la demoiselle s’apprêtât à faire volte face pour continuer ses emplettes. Mais elle préféra en rajouter une légère couche. Cette situation l'amusait assez, et elle voulait s'assurer qu'il soit d'avantage intrigué. Adoptant une voix et un visage légèrement mesquin, elle ajouta donc:

    - De plus, je n'ai jamais dis que c'était d'eux que les voleurs devaient se méfier...

    Lui tournant le dos, elle se remit à marcher, sourire malicieux en coin. Sa servante ne tarda pas à la suivre, et les gardes se mirent en mouvement pour ne pas la quitter des yeux.



[Désoler, c'est assez court :s je me rattraperais au prochain^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

JOUEUR ♔ Prince de Carmélide

avatar

♔ Parchemins : 115
♔ Date d'inscription : 12/08/2011

MessageSujet: Re: Le Destin est le plus grand des comiques || Pv : Louve d'Irlande   Sam 13 Aoû - 11:15

Avant qu'elle ne tire rapidement le tissus vers elle, Leodagan se permit de poser rapidement sa mains sur celle de la belle qui arracha quasiment l'étoffe pour le ranger grossièrement entre deux morceaux de tissus rouges et azures. Le vert dépassait légèrement, offrant un dégradé bariolé aux témoins de la scène. Alors qu'elle échangea un bref regard avec sa domestique, elle répliqua aussi sec à Léodagan comme l'aurait fait n'importe qu'elle femme de bonne famille. Le prince regretta sa proposition, pensant qu'il avait affaire à une femme un peu plus aventureuse. Le fils de Carmélide était un homme de justesse qui savait juger de la personne qu'il avait en face de lui. Aujourd'hui son jugement était faussé. Mais on lui pardonnera d'être troublé par pareille beauté. Léodagan aurait voulut répondre. Quelque chose comme "Ai-je l'air d'une crapule ?" mais il y renonça. Inutile de continuer plus longtemps cette joute verbale, le prince savait qu'elle ne mènerait nul part si ce n'est à sa propre humiliation. Il préféra la laisser dire, les lèvres élargies d'un immense sourire victorieux. Oui une victoire. Car bien que la rousse flamboyante n'était pas encline à entrer dans le jeu du prince, ce dernier avait réussit à se faire remarquer et vu son physique atypique - quoi qu'agréable - il était sûr que s'il devait la revoir, il la reconnaitra et vice versa. Mais plus vice que versa. Elle allait laisser lui échapper, comme on laisse s'envoler un oiseau qu'on sait inapprivoisable pour l'instant, espérant très sérieusement avoir la chance de la revoir - une femme noble ne se promenait pas seule avec sa servante et deux gardes du corps si elle ne logeait pas dans les environs. Seulement, elle se retourna au demi, et dit bien explicitement qu'un autre danger menaçait ses potentiels agresseurs. Encore un rire de la servante qui semblait fière d'avoir une maitresse au caractère aussi culotté et les deux femmes tournèrent le dos au prince. Une chose qu'il ne supportait pas. On ne tournait décemment pas le dos à un prince, toute envie de le provoquer. Mais il ne put s'en prendre qu'à lui-même, ne s'étant pas présenté selon le veut les convenances. Bien que le manque de temps était le véritable fauteur. Léodagan voulut alors provoquer le duel qu'il proposa. Il savait que s'il touchait un cheveux de la Dame, son escorte réagirait sur le champ. Il suffisait par exemple de la surprendre en agrippant son bras. Mais il ne serait qu'une brute au crane vide. Il préféra laisser la colombe s'envoler. Mais il prit lui-même une précaution. Le tissu vert, toujours visible du panier de la servante suppliait le prince de le dérober. Discret, fin, rapide, il tira sur le drap de sinople et tourna rapidement les talons, disparaissant dans la foule. Il cacha le tissu sous sa cape et se rendit alors au château. Sa petite aventure méritait d'être narré et il avait quitté un peu précipitamment son cortège. Il fallait, en tant qu'invité, qu'il honneur le roi de sa présence et descendre au marché alors qu'il devait rester entre quatre murs était quelque chose que le monarque de Bretagne pouvait mal prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le Destin est le plus grand des comiques || Pv : Louve d'Irlande   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Destin est le plus grand des comiques || Pv : Louve d'Irlande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom of Camelot :: 
♔ CAMELOT ♔
 :: ♔ La place du marché
-