AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retour au propriétaire [Léodagan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

JOUEUSE ♔ Duchesse d'Irlande au caractére bien trempé

avatar

♔ Parchemins : 38
♔ Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Retour au propriétaire [Léodagan]   Mar 16 Aoû - 13:49

    Louve en avait plus que marre! Elle n'avait qu'une hâte à cette heure-ci, rentrer en Irlande, chez elle. Certes elle avait fait de bonnes rencontres, mais certaines bien moins agréables. C'était le cas pour ce prince qu'elle devrait épouser, un certain Léodagan de Carmélide. Quelle idée avait traversée l'esprit de son père lorsqu'il avait accepté?! La réputation de la Carmélide ne suffisait pas pour dresser le portrait de l'homme? Sa mère avait tenté de s'y opposer, vainement. Ses frères compatissait, mais avouaient tout de même qu'une alliance avec cette contrée leur serrait fort utile. Une vraie puissance militaire à leurs côtés. A cette annonce, elle avait une fois de plus envié les pauvres qui pouvaient, la plupart du moins, se marier par amour et non par profit. Elle aurait tant aimé tous les envoyer balader, mais la décision de son père était sacrée pour la demoiselle, et il fallait bien s'y résigner un jour ou l'autre. Sans doute d'ailleurs, la réticence de la donzelle avait-elle joué son rôle dans le choix du futur époux. Un homme de caractère capable, dit-on, de la dompter. Tu parle! Il n'en serra rien, elle se le jurait. Elle préférait encore finir ses jours seule qu'avec quelqu'un qu'elle n'aurait pas choisit elle-même. Elle n'avait rien personnellement contre lui, c'était juste ce contrat à la noix qui, malgré elle, la forçait à le détester. Pourquoi ses parents avaient-ils put se marier par amour et pas elle? Pour cela, fallait-il vraiment trouver cet amour dans son jeune âge, et qu'il fasse partie du même rang social? Apparemment oui...

    En colère, elle avait donc traversé les couloirs du château de Camelot, seule, sans aucun garde (d'où la définition de seule). Arrivée dans le bon couloir, elle se dirigea cette fois cette fois vers la porte du prince de Carmélide, et se mit à frapper fermement. Sa raison lui disait de repartir se calmer et repasser plus tard, mais le sang bouillant dans ses veines était trop intense. Elle n'avait strictement aucune envie de faire demi tour, elle voulait reprendre ce qui lui appartenait à repartir après. Pour qui se prenait ce prince? Prince, cela ne vous donne pas le droit de se servir comme vous le désirez, et encore moins lorsqu'il s'agissait de choses lui appartenant à elle! Oui Louve était du genre très possessive... mais surtout impulsive, et l'événement qui se déroulait à présent en était la preuve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

JOUEUR ♔ Prince de Carmélide

avatar

♔ Parchemins : 115
♔ Date d'inscription : 12/08/2011

MessageSujet: Re: Retour au propriétaire [Léodagan]   Mar 16 Aoû - 14:23

Après des jours de beaux temps, les premiers nuages d'orages avaient traversées la Bretagne. L'automne se faisait à peine sentir alors que les animaux les plus sensibles se faisait plus rares. Les arbres eux-même commençaient à perdre de leur feuillage encore vert. Aujourd'hui n'était pas un temps à sortir. Les oiseaux volaient bas et les insectes plus présents. Une certaine humidité avait même envahi l'atmosphère. Pourtant, il faisait tout de même lourd, chaud et l'absence du soleil n'empêchait personne de verser sa goute de sueur. Encore moins Léodagan qui avait passé sa matinée à s'entrainer. Il en avait besoin. Ce n'était plus ses affaires avec le royaume de Bretagne qui le tracassait mais la venue d'une personne qui n'aurait en aucun dut être là. Louve d'Irlande. Sa promise aurait dût être en route pour la Carmélide. C'était un voyage assez long et le fait qu'elle soit encore à Camelot l'inquiétait. Mais il était normal qu'elle dusse faire une halte ici. Un port n'était pas très loin. A quelques jours de marche à peine. Alors le prince avait décidé qu'ils repartiraient ensemble en Carmélide. Cela ferait plaisir à son père de pouvoir amorcer la cérémonie dès leur retours. Il fallait dire que le roi avait peur que l'un soit en retard par rapport à l'autre. la patience n'avait jamais été son fort. Quelque part, Léodagan appréhendait la rencontre entre sa future épouse et son père. Elle avait vraiment un sale caractère. Lui-même avait été étonné de voir à quel point Dame Louve méritait sa réputation. Il pensait qu'elles étaient exagérés, comme la plupart des rumeurs ainsi forgés. Mais là, il ne fut pas déçut et la tâche était corsé. Il aimait certes les défis mais là, il n'avait nullement choisit sa femme. En temps normal, il aurait surement eut plus de patience mais dans ce contexte, les choses devaient aller vite. Trop vite pour lui. Ce contrat l'obligeait à se montrer prudent s'il voulait tenir ses obligations. Ces pensées l'avaient rendu complètement fou. Il s'avérait que la fameuse duchesse d'Irlande l'obsédait et qu'il n'était pas sûr d'honorer ses promesses. Non que le caractère de la Dame l'eut à l'obliger à renoncer au contrat mais il était évident que elle le souhaitait. Il aimait séduire, c'était une évidence. Mais il ne supportait pas de contraindre. Contrairement aux idées reçus et à l'image qu'il donnait de lui, Léodagan n'était pas un homme qui asservissait pas le pouvoir et la force. Il le faisait lorsqu'il y était contraint mais préférait user de méthodes plus diplomatiques. C'était d'ailleurs l'une des raisons pour laquelle il fut envoyé à Camelot. Le prince, après avoir déjeuné à la table du roi avait décidé de digérer dans les jardins. Il y était biens et les femmes s'y donnaient souvent rendez-vous. Il lançait des œillades, discutait un peu et parfois, il y donnait rendez-vous à une femme pour l'allonger dans les roses. Mais comme je l'ai dit, le temps n'était nullement très clément aujourd'hui et aux premières gouttes, le prince fut obligé de quitter son activité préférée pour se rendre dans ses appartements. Il souhaitait se changer et mettre quelque chose d'un peu plus léger. Malgré la pluie, il étouffait dans ses vêtements. Presque arrivé, de loin il aperçut Louve, tapant frénétiquement à la porte de ses appartements. Que faisait-elle là ? Il fronça les sourcils avant de se rapprocher et d'afficher un sourire confiant. 《 Vous me cherchiez peut-être ? 》
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

JOUEUSE ♔ Duchesse d'Irlande au caractére bien trempé

avatar

♔ Parchemins : 38
♔ Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: Retour au propriétaire [Léodagan]   Mar 16 Aoû - 14:42

    N'y avait-il personne dans ces appartements? En effet, il n'y avait personne puisque le prince arrivait à présent à sa hauteur par l'un des couloirs. Lorsqu'il lui adressa la parole, elle retint un sursaut. Elle ne s'était pas attendu à le voir débouler derrière elle. Il lui demanda si elle le cherchait. A question stupide, réponse stupide! D'une voix mesquine, elle s'exprima.

    - Non, je frappais à votre porte dans l'espoir de voir une licorne m'ouvrir.

    Elle se retourna et prit une grande inspiration. Il fallait qu'elle se calme, son père ne serrait pas tellement heureux de la savoir si impolie, et cela surtout en cet instant. Il avait l'air de tenir beaucoup à cette alliance-ci. Peut-être pourrait-elle faire un effort pour une fois? Du moins, essayer.

    "Excusez-moi, je suis de mauvaise humeur parce que j'ai rêvée que je vous épousais" fut la première chose qui lui passa par la tête, mais elle décida d'y renoncer. Lancer des piques incessantes ne signifiait en rien faire des efforts. Au contraire, cela aurait sans doute provoquer d'autant plus la colère du prince et d'après les dires, mieux ne valait pas ennuyer trop les habitants de Carmélide...
    Reprenant un peu de contenance, elle se retourna alors vers lui, tête légèrement baissée. Elle reprit alors la parole.


    - Veuillez m'excuser, je fais preuve d'impolitesse. Comment allez-vous aujourd'hui? Pouvez-vous me rendre mon tissu vert?

    Voila qui était fait. Venant d'elle, c'était déjà un très grand pas. Certes, elle en était directement venu au fait, mais il valait mieux qu'il en soit ainsi. Cela l'empêchera surement de se montrer plus exécrable encore. Pour couronner le tout, elle esquissa un petit sourire. Assez faux en effet, mais un sourire tout de même. Elle avait fort envie de récupérer son du et c'était surement le meilleur moyen d'y parvenir. Il fallait qu'elle fasse preuve d'un peu plus de douceur et de calme, tout comme le faisait si bien sa mère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

JOUEUR ♔ Prince de Carmélide

avatar

♔ Parchemins : 115
♔ Date d'inscription : 12/08/2011

MessageSujet: Re: Retour au propriétaire [Léodagan]   Mar 16 Aoû - 15:13

Léodagan ne put empêcher un profond soupire de découragement lorsque Louve lui parla avec l'ironie et le sarcasme qui la définissait. Elle avait répondu avec une telle spontanéité qu'il s'en amusa tout de même. Ce genre de chose, on ne l'entend spas tous les jours. Bien qu'elle avait au moins le mérite d'être originale, Léodagan ravalait son sourire et la fixait sérieusement. Il n'avait pas envie d'en rire, non parce que ce n'était pas drôle mais simplement parce qu'elle se moquait de lui. Ouvertement. Il croisa les bras et attendit une réponse un peu plus convenable. Il s'étonna donc de la voir lui tourner le dos et inspirer profondément. Il la regarda son dos, ses épaules et ses cheveux de soies tomber dessus. Il se permit aussi d'admirer les courbes de la duchesse tandis qu'elle prenait son courage à deux mains. Ce qui l'étonnait c'était que Dame Louve n'avait pas l'air tellement impressionné que ça à leur première rencontre. Dame Louve n'était de toute façon, pas de ces femmes naïves et facilement impressionnables, lui semblait-il. C'était d'ailleurs un trait de caractère qui forçait le respect. Elle se retourna ce qui obligea le prince à soulever son regard vert dans celui de métal de la jeune femme. Soudain, il eut comme un mouvement de recul de la tête. Ses yeux s'arrondirent et il la regarda avec un air étonné. Il hésita avant de regarder autour de lui. Il rêvait ? Qui était cette femme ? Ce n'était pas sa promise ... Si ? Elle ... Elle venait de s'excuser et ça, Léodagan n'y croyait pas. Seulement, en entendant la suite de sa phrase, il éclata un rire moqueur. Si il aurait pensé qu'elle avait peut-être accepté leur union, la belle eut vite de fait balayer ses espoirs. Elle n'était venue que pour son tissu qu'il avait confisqué le jour de leur rencontre. Seulement, bien que ces excuses soient bidonnées, la duchesse avait tout de même réussit à trouver la force et le courage de les prononcer. Le prince savait qu'elle n'en pensait pas un mot et pouvoir ravaler ainsi sa fierté et laisser tomber les piques cinglantes étaient sûrement un effort de taille pour elle. Alors, comment ne pas accéder à sa requête ? En revanche, s'il allait lui faire croire qu'il se laissait manipuler, il ne voulait pas la laisser s'en tirer à si bon compte. L'étoffe ? Elle était caché et bien caché. Il la pensait capable de fouiller ses appartements sans son autorisation et le fait qu'elle soit venue taper chez lui l'eut étonné - comme quoi, la duchesse était pleine de surprise aujourd'hui. Il se disait même chanceux d'être arrivé à tant avant qu'elle ne veuille défoncer sa porte. Il ouvrit celle-ci en invitant la jeune femme à entrer. 《 Bien entendu. Il me semble l'avoir laissé quelque part dans ma chambre mais - de grâce, pardonnez mon étourderie - je l'ai perdue. Votre tissu doit être quelque part par là. Si vous y tenez tant, je vous laisse à vos recherches. 》 Il l'invita une nouvelle fois à entrer et tandis qu'elle pénétrait ses appartements, il referma la porte derrière lui, s'y appuya et croisa les bras, laissant vagabonder son regard à travers la pièce et surtout sur la dame d'Irlande qui allait devoir redoubler d'efforts pour trouver son bien si précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

JOUEUSE ♔ Duchesse d'Irlande au caractére bien trempé

avatar

♔ Parchemins : 38
♔ Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: Retour au propriétaire [Léodagan]   Mar 16 Aoû - 16:00

    Léodagan ouvrit la porte, laisser à Louve la permission de fouiller pour retrouver elle-même le tissu. Goujat! Voila ce qu'il était... Laisser une jeune damoiselle faire elle même des recherches... et puis quoi encore? Il voulait peut-être qu'elle lui range sa chambre? Ne se laissant pas démonter, elle entra donc et observa la pièce. Par où commencer à fouiner chercher... Elle se dirigea vers l'une des fenêtres et l'ouvrit. Il pleuvait un peu dehors, mais il était temps d'aérer ici!

    Louve alla alors vers l'armoire. Elle l'ouvrit et observa rapidement. Soudain, affichant un petit sourire entre le sadique et le malicieux, elle commença à retirer un par un tout ce qu'il y avait pour les jeter au dessus de son épaule entre des "pas la", "non"... Après quoi, elle s'éloigna du meuble sans prendre la peine de le refermer. Direction, le lit! Finalement, Louve s'amusait fort bien! Elle avait le sourire aux lèvres en soulevant les oreilles et les étalant au sol. Non, toujours rien...

    En fin de compte, cela ne l'amusait plus trop à présent. Elle se retourna alors, pour faire face à tout le bazar qu'elle avait mit dans la chambre.


    - Il serrait peut-être temps que vous songiez à ranger cette pièce...

    Elle se rapprocha alors de Léodagan qui faisait barrière entre elle et la porte. Elle le fixa, croisant à son tour les bras.

    - Cette étoffe est destinée à votre futur belle-mère, du moins si vous parvenez à me supporter jusqu'à la cérémonie. Alors où est-elle?

    Elle prit un air insistant, attendant une réponse assez rapidement. Dans un dessin-animé, on l'aurait vu taper du pied en même temps pour exprimer son impatience...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

JOUEUR ♔ Prince de Carmélide

avatar

♔ Parchemins : 115
♔ Date d'inscription : 12/08/2011

MessageSujet: Re: Retour au propriétaire [Léodagan]   Mar 16 Aoû - 23:12

Lorsque Louve entra, révolue à trouver son étoffe, Léodagan ne put penser qu'une chose : Culotté. C'était un bon mot pour définir le courage de la donzelle quand elle se mit à ses recherches, n'étant nullement gêné de devoir s'affairer toute seule dans les appartement d'un homme et plus particulièrement du prince. Les convenances voulaient même qu'une femme de bonne famille n'entre pas ainsi dans la chambre d'un noble, même lorsqu'il y invite. Non seulement ça n'était nullement très poli et puis, ça laissait entendre beaucoup de choses pour une femme. Et laissez moi vous dire que les rumeur vont bons train parmi les domestiques d'une Dame. Ou d'un Seigneur, qu'importe. Alors, voir la duchesse d'Irlande, avec toute sa prestance, fouiller dans ses affaires, Léodagan n'en n'était qu'amusé et en l'observant depuis le pas de la porte, un sourire mutin illuminait son visage. Mais il eut vite fait de cesser de rire lorsqu'il s'aperçut que Louve en profitait largement, se vengeant ... à sa manière. Ses vêtements de lins, de soies, de coton, tous, elle les mirent au sol, dans un semblant de réflexion. Et tandis que l'eau commençait à entrer par la fenêtre, la rouquine n'hésita pas à s'attaquer à son lit. Léodagan eut envie de la stopper dans sa recherche. Pour lui, rien de plus simple. Il possédait une force trois fois plus grande que celle de la duchesse. Ça aurait été extrêmement simple d'aller l'arrêter dans sa folie. Il n'en fit rien. Il se contenta de regardait sévèrement la Dame qui, toujours dans son audacieuse impudence, lui dit qu'il devrait faire ranger cette chambre ... Évidemment. Après l'avoir mit s'en dessus dessous, elle osait lui dire cela ? Léodagan répliqua presque aussitôt. 《 Et vous à calmer votre effronterie ! 》 Cette femme était tout à fait charmante ... Il jugea qu'il s'était emporté et se calma. Il soupira et hocha la tête en approbation, reprenant une certaine constance. 《 J'y pensai, justement. L'un de vos domestiques la fera. Vous n'aurez qu'à l'envoyer tout à l'heure en fin d'après-midi. 》 Voilà qui était dit. Il était hors de question que ce soit l'un de ses domestiques qui range la pagaille de la duchesse ! Il appréciait son franc parler, mêlé d'une pointe d'hypocrisie et de raillerie mais elle n'aurait pas d'avantage le luxe de se montrer capricieuse. Et surtout pas ainsi. Il ne le supporterait pas. Elle diminua l'écart entre elle et lui mais garda tout de même une bonne distance avant d'insister. Il ne lui répondit pas tout de suite, la fixant avec le même regard menaçant que celui de la duchesse qui se montrait une fois de plus trop inconséquente aux gouts du prince. Il attendit quelques secondes avant de rompre le silence. 《 Je vous l'ai dit : Je l'ai perdu. Et dans un tel fourbi, je défie quiconque de retrouver votre bien. Si cela vous tient tant à cœur, je pourrai toujours vous en racheter un. 》 Léodagan avait bien comprit que ce n'était pas l'étoffe en elle-même que Dame Louve cherchait. Que cela soit un objet de grande valeur ou une simple pomme, il aurait parié qu'elle aurait réagit de la même manière. Ce qui, en soit, l'asticotait un peu. Il se permit - avec toute la diplomatie dont il était capable - de lui faire comprendre que son comportement était loin de celui qu'il escomptait pour une future reine de Carmélide. 《 Avec tout le respect que je vous dois, ma Dame, il serai peut-être bon d'accepter que notre union soit inéluctable et de vous montrer, peut-être, plus docile à mon égard. Ne croyez-vous pas ? 》 Le fait qu'elle se montrait si imbuvable pour le faire renoncer à ses obligations était évident. Si elle n'avait toujours pas été marié jusqu'à présent, c'était bien pour cette raison et Léodagan voulut lui faire comprendre qu'il était inutile de continuer à le pester ainsi. Il tiendrais parole, quoi qu'il arrive.Ne serait-ce que par respect à son père et il serait plus judicieux pour Dame Louve de rester courtoise que de devoir supporter un mari haineux ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

JOUEUSE ♔ Duchesse d'Irlande au caractére bien trempé

avatar

♔ Parchemins : 38
♔ Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: Retour au propriétaire [Léodagan]   Sam 20 Aoû - 6:01

    《 Je vous l'ai dit : Je l'ai perdu. Et dans un tel fourbi, je défie quiconque de retrouver votre bien. Si cela vous tient tant à cœur, je pourrai toujours vous en racheter un. 》

    Elle arqua un sourcil. Ce n'était pas tant l'objet qui importait, mais d'avantage le fait qu'elle l'avait acheté elle-même pour en faire cadeau à sa mère. Qu'il ait s'agit d'un bijou de très grande valeur, d'une étoffe émeraude ou d'un simple fruit, pour elle cela aurait eut la même valeur, celle d'un cadeau qu'elle avait eut l'intention d'offrir. Il était donc hors de question qu'elle le remplace par un autre, et cela même s'il s'agissait exactement de la même chose! Elle avait choisit cette étoffe la et pas une autre!!!


    - Vous y voyez une simple étoffe, j'y voyais le cadeau que j'avais moi-même choisis pour une personne qui m'est chère. A mes yeux, c'est plus qu'un objet et je vous conseille de le retrouver.

    Elle voulait cette étoffe et pas une autre. Elle ne lâcherais sans doute pas l'affaire jusqu'à l'obtenir enfin! Elle était comme ça, chiante sur les bords (et pas que sur les bords) lorsqu'elle voulait quelque chose. Léodagan lui fit alors une remarque, qu'elle écouta mais sans plus. Elle se décida tout de même à lui répondre.

    - Vous ne renoncerez pas n'est-ce pas? On vous donne la main de la demoiselle la plus imbuvable qu'il puisse exister et vous, vous acceptez malgré tout? Vous êtes vraiment..... étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

JOUEUR ♔ Prince de Carmélide

avatar

♔ Parchemins : 115
♔ Date d'inscription : 12/08/2011

MessageSujet: Re: Retour au propriétaire [Léodagan]   Mer 2 Nov - 9:17

《 Vous vous trompez. Si cet objet est aussi important à vos yeux, alors il l'est aux miens également. 》 dit-il avec compréhension en se décollant de la porte.

Il se dirigea vers les tiroirs que Dame Louve avaient mis à sac il y a quelques instants et tira une plaque de bois qui laissa apparaitre le tissu si convoité. Léodagan l'avait caché spécialement pour être sûr de ne pas le perdre et d'être certain que quel que soit la personne qui entrerait dans cette chambre, il retrouverais l'étoffe. Il pensait peut-être la garder jusqu'au mariage ou la conserver en souvenir mais l'insistance de sa promise était presque attendrissante et le prince culpabilisait de faire tourner en bourrique cette jeune femme qui n'avait visiblement aucune envie de s'unir à un homme qu'elle n'aimait pas. Léodagan tendit à regret l'objet d'émeraude vers le rouquine, un sourire presque tendre.

《 Et tâchez de la garder précieusement cette fois-ci. 》

En vérité, Léodagan comprit qu'il venait de céder à un véritable caprice et ce n'est qu'à présent qu'il s'en rendait compte. Ciel ... Il savait bien que ce ne serait sûrement pas la dernière fois qu'il laisserait passer de telles lubies. Mais le pire n'était pas le fait qu'il en fasse sciemment mais plutôt que le fasse avec plaisir. Le simple fait de rendre un peu de bonheur -même virtuel- à cette beauté sauvage lui donnait une joie immense, sotte et pathétique.Il se sentait terriblement faible, lui qui était particulièrement fort. Quelle ironie. Il en rirait presque. Mais à la place de laisser ses pensées lui donner le sourire, il écouta sérieusement les paroles de la jeune femme qui n'avait jamais été aussi sérieuse. Pour la première fois, le prince de Carmélide sentait qu'il pouvait parler avec elle sans raillerie ni ironie. Il inspira profondément, laissant tout le temps qu'il fallait pour faire comprendre qu'il allait lancer la parole la plus sensé qu'elle puisse entendre de sa bouche. Un silence pesant s'éleva dans la chambre avant que la voix forte et imposante du prince ne se fasse entendre.


《 Etrange ... 》 Nouveau silence. 《 Si vous permettez, Dame Louve, nous sommes sûrement plus semblables que vos ne le pensez. Notre natures n'est pas "imbuvable". Bien au contraire. Elles reflètent nos passions, nos désirs et notre âmes. Nous sommes puissants et brillants et aucune autre personne ne brille autant que nous. Je pense que ... 》 Il hésita sur ses mots. 《 Je pense que si Dieu à croisé nos chemins, c'est bien parce que nous sommes fait du même bois et qu'aucun autre ne pourrait nous embraser comme nous le faisons. 》

Léodagan se décala et fit signe à Dame Louve de partir si elle le désirait.


《 Mais je ne peux être certain de mes dires et si vous ne pouvez assumer cette union, vous, la Duchesse d'Irlande, à ce qu'on dit, la femme la plus forte de tout l'Albion alors ... Je ne pourrais vous imposer ma volonté. Mais ne me demandez pas d'assumer votre lâcheté. Si vous désirez renoncer à ce contrat, faites le vous-même. Je suis certain que votre père comprendra. 》

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

JOUEUSE ♔ Duchesse d'Irlande au caractére bien trempé

avatar

♔ Parchemins : 38
♔ Date d'inscription : 13/08/2011

MessageSujet: Re: Retour au propriétaire [Léodagan]   Ven 4 Nov - 1:41

    Louve fut heureuse de retrouver l'étoffe d'émeraude. Elle savait qu'il ferait grand plaisir à sa mère, et le fait que le prince - qu'elle avait trouvé jusque la d'une trop grande arrogance - cède enfin à sa demande la mit en joie. Elle voyait enfin en lui quelqu'un d'un peu plus humain, comme s'il laissait petit à petit tomber la carapace face à elle. Peut-être n'était-il pas si stupide que cela finalement? Elle se surprit même à esquisser un petit sourire malgré elle.

    Léodagan débita des paroles presque digne d'un philosophe. Essayait-il de la flatter avec ces comparaisons?

    《 Mais je ne peux être certain de mes dires et si vous ne pouvez assumer cette union, vous, la Duchesse d'Irlande, à ce qu'on dit, la femme la plus forte de tout l'Albion alors ... Je ne pourrais vous imposer ma volonté. Mais ne me demandez pas d'assumer votre lâcheté. Si vous désirez renoncer à ce contrat, faites le vous-même. Je suis certain que votre père comprendra. 》


    - C'est la première fois, il me semble, que vous en parlez comme votre volonté.

    Sa dernière phrase résonnait dans sa tête "votre père comprendra".... N'avait-il pas déjà assez essayé de comprendre tout ses refus? Son pauvre père était comme impuissant face à elle, il devait sans doute désespérer à la marier un jour. Cette pensée lui fit de la peine, mais c'était plus fort qu'elle, elle avait un tempérament de feu et était loin d'être la fille docile qui obéit aveuglement. Mais elle savait qu'il se faisait vieux. Ses cheveux étaient déjà parcourus de blanc, ses yeux semblaient avoir vu tellement de chose triste qu'elle ne pouvait se résoudre à lui causer une peine de plus. Résignée, elle baissa légèrement la tête avant de laisser s'échapper un léger soupire. Elle finit par tendre l'étoffe à Léodagan.

    - Rendez la moi lorsque nous saurons unis.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

JOUEUR ♔ Prince de Carmélide

avatar

♔ Parchemins : 115
♔ Date d'inscription : 12/08/2011

MessageSujet: Re: Retour au propriétaire [Léodagan]   Ven 4 Nov - 8:34

Léodagan senti les doigt délicats et fins de la duchesse effleurer les siens pour reprendre le tissu vert. Il semblait qu'il abandonnait une bataille, comme s'il venait de perdre quelque chose de précieux. Il avait beau se dire que c'était l'aspect symbolique de l'objet qui le touchait mais finalement, il accepta qu'il s'était attaché à ce cadeau qui ne lui était pas destiné. S'en séparer était presque dur. N'était-ce pas étrange ? Mais le prince s'efforça de sourire malgré tout. Et l'amusement qu'il avait pour cette drôle de situation s'amplifia lorsque Louve ironisa. Il était vrai que Léodagan n'avait jamais eut son mot à dire. Non pour obéir à son père puisqu'il était maintenant un homme qui savait prendre ses responsabilités mais plutôt pour des raisons politiques, sociales et économiques. Rien à voir donc avec de l'amour. Il avait rapidement oublié que bien que cette union était tout à fait arrangé, il l'avait "accepté" -bien qu'accepter implique un choix- ce mariage. En philosophant ainsi, prenant le plus de recul pour paraitre sage, il se rendit compte qu'il désirait cette union. Non parce qu'on lui imposait mais parce qu'il l'avait choisit. Il serait roi et aujourd'hui, il avait lui semblait qu'il pouvait modeler sa vie comme il l'entendait. Bien évidemment, être prince définissait aussi beaucoup de sacrifices et de responsabilités mais ... Ce marier avec une femme ne semblait pas être le plus gros sacrifice qu'il ait put faire jusque là. Il n'en était pas à ses premiers fiançailles après tout et la belle était réellement désirable. Elle n'était pas aussi jeune que certaines promises -parfois à peine âgées de 16 ans- et visiblement, on lui avait demandé son avis. Où diable avait-il vu qu'on lui imposer quelque chose ? Il s'en était rendu compte que quelque minutes avant et décidément, la jeune femme était perspicace et lisait en Léodagan comme dans un livre ouvert. Il ne put répliquer ou se donner des excuses. Il plaidait coupable et lança un regard complice à la duchesse pour lui faire comprendre qu'il approuvait ses dires.

Soudain, Louve lui tendit l'étoffe. Léodagan fronça d'abord des sourcils, ne comprenant pas son geste. Après lui avoir fait tant d'histoire, elle le lui rendait ? Le fils de Carmélide eut presque peur -il commençait déjà à craindre les réactions imprévisibles de la belle- et jeta un regard interrogatif vers elle. Puis, son sourire s'élargit lorsqu'il l'entendit dire qu'elle souhaiter la récupérer après leur union. Autant pour la situation que pour le sous-entendu, disant qu'elle accepterait d'honorer leur contrat, le prince se félicita intérieurement d'avoir réussit, peut-être, à avoir trouvé une manière d'apprivoiser la bête fauve. Il tendit sa main pour récupérer l'étoffe.


《 J'en prendrais le plus grand soin. 》

Puis, le prince se risqua à poser sa main sur son épaule. Il hésita à l'attirer vers lui, ayant peur que tout cela n'aurait servit à rien et se dit qu'il ne fallait peut-être brusquer les choses. Pour rattraper son geste, il tendit son bras vers la porte, l'invitant à sortir une nouvelle fois, en espérant qu'elle n'eut pas comprit ses réelles intentions. Pour la première fois, il avait peur de se montrer trop audacieux et admirait même cette femme qui commençait à faire naitre en lui un certain respect courtois qui obligeait les hommes à céder à n'importe quel caprice, faisant passer les lubies féminines pour de la sagesse.


《 Après vous. 》
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Retour au propriétaire [Léodagan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour au propriétaire [Léodagan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [INFO] Prise Propriétaire ? En fait Micro-USB
» un futur propriétaire du htc hd7
» [RESOLU] Affichage information propriétaire
» responsabilité du propriétaire d'un immeuble en location
» Locataire/propriétaire
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Kingdom of Camelot :: 
♔ LE CHATEAU ♔
 :: ♔ Les appartements :: ♔ Appartements des invités
-